SOUS LES COCARDES

 

Roman & narration

SOUS LES COCARDES

Ref. produit : 102010
"Rééditions d'une ancienne BD pour les soixante dix ans des ""Vieilles Tiges"". Illustration de l'aviation ""d'époque"" - Après la deuxième guerre mondiale, JEANJEAN ne se sentit pas en communion avec l'aviation moderne. Il se retira chez lui, demeurant le grand illustrateur de l'aviation à pistons"

38.00 €
DESCRIPTION DU PRODUIT :

Dans son "Manuel de pilotage", l'ancien pilote qu'était Marcel JEANJEAN sut rendre moins austère les conseils donnés aux jeunes futurs navigants. Cet enseignement resta d'actualité et en service, jusqu'en 1939.

Il produisit avec le même talent, le même succès, de nombreux ouvrages.

Après la deuxième guerre mondiale, JEANJEAN ne se sentit pas en communion avec l'aviation moderne. Il se retira chez lui, demeurant le grand illustrateur de l'aviation à pistons.

Il était Chevalier de la Légion d'Honneur, titulaire de la Croix de Guerre 14-18, de la Médaille de l'Aéronautique et de la Grande Médaille d'Or des Vieilles Tiges. Il mourut le 25 Juillet 1973.

Les VIEILLES TIGES ont voulu faire revivre le souvenir de Marcel JEANJEAN et espèrent que cette réédition apportera beaucoup de joie aux anciens et amusera les jeunes. Si "le capotage du Capitaine" et "le capotage du Caporal" n'ont besoin d'aucun commentaire, le "Pingouin" appelle quelques explications. Tous les anciens élèves pilotes jusqu'aux années 30 se souviennent des avions rouleurs appelés "Pingouins": avions anciens équipés d'un moteur à la puissance limitée. Partiellement désentoilés, ces appareils ne pouvaient pas décoller mais permettaient de simuler, en roulant queue haute, un décollage ou une fin de roulement après l'atterrissage, pour éviter le fameux "cheval de bois".

Pour sa part, le BREGUET 14, représenté ci-dessus et sur de nombreux autres dessins, avion d'observation et de bombardement, transporta le premier courrier de la "Ligne", de Toulouse à Rabat, le 1er Septembre 1919, il était piloté par Didier DAURAT.

A l'ère de l'aviation à réaction, l'Association des VIEILLES TIGES se devait de sortir de l'oubli les débuts de l'aviation à hélice.