Accueil > Romans & narrations > Roman & narration > ERREUR DE PILOTAGE TOME 6


ERREUR DE PILOTAGE TOME 6

 

Roman & narration

ERREUR DE PILOTAGE TOME 6

Edition Altipresse
Ref. produit : 101ER6
L’objectif de la série ERREURS de PILOTAGE n’est pas de « faire dans le sensationnalisme » comme certains l’ont prétendu après la parution du Tome 5 qui dévoilait les enregistrements du vol Rio-Paris. Il n’y a nul voyeurisme à étudier les facteurs humains à l’origine d’une catastrophe. Il s’agit avant tout de transmettre une information sur ce qui s’est réellement passé au cours d’un crash.
Dans sa recherche de la vérité, Jean-Pierre Otelli publie à présent le Tome 6 de la série. On y découvre des navigants en train de discuter de leurs augmentations de salaire, de leurs chiens, de jardinage, et même de leurs problèmes conjugaux. Totalement déconcentrés, ils en oublient le principal : le pilotage de l’avion dans les phases critiques. Or, aujourd’hui, le cockpit d’un avion est qualifié de « stérile » : les conversations personnelles ne sont plus autorisées en dehors de la croisière. 
– AIRFLORIDA90…Avant le décollage, l’équipage plaisante longuement avec deux hôtesses.Le sujet de la conversation n’a aucun rapport avec les procédures et le commandant oublie de connecter un système de dégivrage essentiel. 
– COLGANAIR 3407…Le commandant et la copilote parlent de leurs problèmes personnels.Après l’accident, le rapport d’enquête américain publie la totalité des conversations. 
– TAM 3054… Le pilote se trompe dans la procédure d’utilisation des reverse. L’Airbus percute un immeuble. 
– ADAMAIR 574…Pendant de longues minutes, les navigants sont distraits par une fausse indication sur un écran: ils oublient de piloter l’avion… 
– Etc.

Quantité  
24.35 €
DESCRIPTION DU PRODUIT :
L’objectif de la série ERREURS de PILOTAGE n’est pas de « faire dans le sensationnalisme » comme certains l’ont prétendu après la parution du Tome 5 qui dévoilait les enregistrements du vol Rio-Paris. Il n’y a nul voyeurisme à étudier les facteurs humains à l’origine d’une catastrophe. Il s’agit avant tout de transmettre une information sur ce qui s’est réellement passé au cours d’un crash.
Dans sa recherche de la vérité, Jean-Pierre Otelli publie à présent le Tome 6 de la série. On y découvre des navigants en train de discuter de leurs augmentations de salaire, de leurs chiens, de jardinage, et même de leurs problèmes conjugaux. Totalement déconcentrés, ils en oublient le principal : le pilotage de l’avion dans les phases critiques. Or, aujourd’hui, le cockpit d’un avion est qualifié de « stérile » : les conversations personnelles ne sont plus autorisées en dehors de la croisière. 
– AIRFLORIDA90…Avant le décollage, l’équipage plaisante longuement avec deux hôtesses.Le sujet de la conversation n’a aucun rapport avec les procédures et le commandant oublie de connecter un système de dégivrage essentiel. 
– COLGANAIR 3407…Le commandant et la copilote parlent de leurs problèmes personnels.Après l’accident, le rapport d’enquête américain publie la totalité des conversations. 
– TAM 3054… Le pilote se trompe dans la procédure d’utilisation des reverse. L’Airbus percute un immeuble. 
– ADAMAIR 574…Pendant de longues minutes, les navigants sont distraits par une fausse indication sur un écran: ils oublient de piloter l’avion… 
– Etc.